Comment créer le Business Plan de son restaurant

Créer le Business Plan de son restaurant

Aujourd’hui nous allons voir avec Gaëtan Baudry les différents points à aborder lors d’un projet de création d’un restaurant et plus particulièrement la phase de d’édition du Business Plan de celui-ci.

Gaëtan intervient donc sur notre Blog afin de vous apporter ses conseils sur cette partie fondamentale lors du lancement de votre restaurant.

Vous pouvez aussi retrouver les conseils de Gaëtan sur son site My-business-plan.fr

Introduction

Vous êtes en phase de création d’un restaurant et l’on vous demande de faire un business plan ? Pour rédiger un document digne de nom, il faut être initié à certaines particularités que présente le secteur de la restauration. Nous vous donnons ici nos conseils pour rédiger le business plan d’un restaurant et démarrer sur le bon pied votre aventure entrepreneuriale !

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Pour commencer, nous allons expliquer rapidement ce qu’est un business plan, afin de comprendre les enjeux qui y sont liés. Un business plan, est un document d’une vingtaine de pages, décrivant votre projet de création d’entreprise et démontrant la création de valeur de votre projet. À quoi sert-il ? Créer une entreprise, c’est s’entourer de nombreux acteurs…des fournisseurs, des partenaires financiers .etc. Ainsi, le business plan est un moyen très efficace de présenter et communiquer sur votre projet de création d’entreprise. Il vous sera d’ailleurs systématiquement demandé par les banques ou les investisseurs.

C’est également un moyen de formaliser votre projet, car il comprend toutes les parties de votre projet de création d’entreprise (marketing, logistique, statut juridique, prévisions financières, étude de marché…). Ainsi, vous serez forcé de vous projeter, de réfléchir et de construire votre projet afin d’avoir une ligne directrice.

Les grandes parties du business plan

Pour rédiger votre business plan, vous pouvez respecter le plan suivant :

–          L’executive summary qui permet en 2 ou trois pages de comprendre votre projet et donne envie d’en connaître plus

–          Le besoin et le marché : si vous implantez un restaurant, c’est sur un marché précis. Il faut alors que le marché soit attractif, solvable. Vous devrez notamment indiquer avec précision pourquoi l’implantation de votre local est idéale. Vous devrez fournir ubn descriptif précis de votre clientèle. Cela vous aidera par la suite à comprendre et expliquer votre stratégie de communication.

–          La concurrence : quels sont les restaurants présents dans la même zone de chalandise ? Comment vous différenciez-vous ? Quels sont leurs caractéristiques (prix ? Clientèle ? produits ? positionnement)

–          Votre plan d’actions : Comment comptez-vous agir au cours des 6 prochains mois ? 12 mois ? 24 Mois ? Quel plan de communication ? Comment les clients entendront-ils parler de vous ? Quel budget prévu pour communiquer ?

–          Votre business model : comment gagnez-vous de l’argent ? Avec quelles marges ? Que quels produits notamment ?

–          Votre prévisionnel et votre plan de financement : Le plus important ici : mettre en exergue les hypothèses qui permettent de justifier la génération de votre chiffre d’affaires.

–          Éventuellement votre demande de fonds.

–          L’équipe et les ressources humaines : Qui est en charge du projet ? Quels sont les recrutements prévus ? pourquoi ? Selon quels couts ?

–          L’analyse des risques : Quels sont les risques pesant sur votre restaurant ? Quel plan b proposez vous ?

Les particularités d’un business plan pour restaurant

La restauration présente cependant quelques spécificités qu’il faut bien prendre en compte dans la rédaction de votre business plan. Voici 5 points à surveiller et à garder en tête dans toute la construction de son projet.

– La localité : un restaurant a la particularité, contrairement au e-commerce par exemple, de s’adresser à une clientèle locale. C’est là que rentre en compte la notion de zone de chalandise, qui est très importante et représente  la zone géographique d’où vient la majorité de votre clientèle. Pour avoir des prévisions financière cohérentes, il faut bien déterminer cette zone de chalandise.

– La saisonnalité des produits : Cela à deux conséquences sur un restaurant. Soit vos prix fluctueront en fonction des saisons soit vous devrez modifier votre carte en fonction des saisons. C’est donc un aspect qu’il ne faut pas négliger car il peut avoir réelle conséquence financière sur votre projet s’il n’est pas anticipé.

– La saisonnalité des clients : Cela dépendra en grande partie de votre zone géographique mais la saisonnalité de la clientèle peut être très importante, notamment en bord de mer. Certains restaurants en bord de même survivent grâce aux deux mois d’été. Encore une fois, il faut donc bien surveiller ce point.

– La législation : La législation liée aux normes sanitaires est stricte et doit être sérieusement prise en compte. Premièrement car cela détermine la satisfaction de vos clients et la qualité de votre maison (des produits frais c’est mieux !). Ensuite, parce que la législation peut entraîner des processus logistiques particuliers, notamment au niveau de la gestion des stocks. Enfin, parce que vous n’êtes jamais à l’abri d’un contrôle sanitaire et qu’en cas de non-respect des normes cela peut être très problématique…

– La satisfaction client : Elle est au cœur du business model de la restauration (pour découvrir différents business model dans la restauration, c’est ici).. En effet, le nombre d’interactions entre le client et la prestation est bien plus nombreux que pour un autre type de business. Que ce soit l’accueil, le service, le repas, le prix, la propreté des toilettes ou encore la décoration du restaurant, énormément de facteurs peuvent venir déplaire le client. C’est pourquoi, il faut être irréprochable sur de nombreux points, là ou dans d’autres types d’entreprises le produit et la réactivité du service client suffiront à les satisfaire.

Le meilleur conseil à suivre pour bien rédiger son business plan

Le secret pour que votre business plan soit réussi est la capacité de l’entrepreneur à se rendre sur le terrain et à comprendre son marché : rencontrer ses futurs clients, ses fournisseurs et les nombreux acteurs de son marché.

Il est donc plus que conseillé de réaliser une étude de marché local afin de sonder les besoins de vos prospects et de confronter votre projet directement à vos futurs clients. Ainsi vous serez en mesure de faire les bons choix stratégiques et de partir dans la bonne voie. Il faudra ensuite être réactif et rester à l’écoute de vos clients pour améliorer sans cesse la qualité de votre travail.

Il est également primordial de rencontrer vos futurs fournisseurs. Tout d’abord pour vous faire connaître et ensuite pour être capable de chiffrer vos futures dépenses en matières premières. Ne vous limitez pas au catalogue de Metro ou autres grossistes, rencontrez toutes les personnes susceptibles de travailler avec vous et simuler des commandes. C’est encore un moyen de confronter votre projet à des regards extérieurs et de garder la tête sur les épaules

Nous espérons que ces quelques conseils vous serviront et vous accompagnerons dans la rédaction de votre business plan de façon efficace et pragmatique. Pour aller plus loin, nous vous conseillons également de consulter notre dossier sur la restauration et le business plan.

Related Posts

1 comment

Bonjour et merci pour cet article fort intéressant.
Il nous montre qu’un business plan n’est surtout pas à prendre à la légère surtout que le document qui fait office de tremplin pour de futurs investisseurs.
A bientôt 😉

Laisser un commentaire